Ce blog est le petit frère de

Ce blog est le petit frère de notre site internet

vendredi 8 février 2013

L'Union des Poètes au travail


"Go get organized », se disaient les pionniers avant de partir vers le Far West. C'est ce qu'a fait l’Union des Poètes hier soir.  

La feuille de présence
En attendant le compte rendu officiel de l'association voici déjà notre petit Verbatim de la réunion d'hier.

En exergue, une pensée du matin, écho des propos de la veille :
« Faire de la politique, avoir une vision politique, c'est vouloir changer l'ordre naturel des choses. Le naturel, hélas, c'est que ce monde est dur et décevant, ou plutôt fait de tristesses et de joies, disposées au hasard. Faire de la politique c'est essayer de faire en sorte que ce monde, qui n'est pas fait pour nous, soit meilleur. »

Jeudi 7 février 2013, Mairie du 2e, 18h
Dominique Butin-Friez – poète elle-même sous le nom de Dominique DOU - accueille la réunion au nom du maire, pris ailleurs.

50 personnes présentes pour cette 2e réunion dans un cadre calme et propice aux échanges. Parmi de nombreux poètes reconnus citons seulement, pour sa valeur emblématique, la présence de Jean-Pierre FAYE puisqu’il fut l’un des fondateurs de l’Union des Ecrivains dont l’Union des Poètes prend aujourd'hui le relai.

Rapide rappel des résultats de la première réunion, celle de l’état des lieux et de l’affirmation des grands objectifs :
1/ Promotion de la poésie dans la cité (par exemple dans les media et par des lectures publiques, sans occulter la question de la qualité)
2/ Défense de type syndical des SDF de la littérature que sont les poètes et création d'un lieu de rencontre sur les questions « professionnelles ».

Le Bureau de l’association diffuse un projet de « Lettre ouverte aux médias » qui sert de point de départ aux discussions.

Le texte, de type Manifeste, pointe la responsabilité des media en ce qu’ils véhiculeraient une vision fausse de la poésie. Il apparaît qu’il faut travailler sur un angle, une adresse positive de type « la poésie fait l’objet aujourd'hui d’une forte demande (divers chiffres le prouvent) mais elle souffre d’un décalage dans la perception du grand public, des media et des politiques qui y voient encore une vieille chose poussiéreuse, très loin de la réalité contemporaine ».

Un tour de parole permet à tous ceux qui le veulent de dire ce que l’Union des Poètes devrait selon eux demander et atteindre. Ainsi naissent diverses idées à creuser...

Pour cela, deux commissions sont créées :
- Orientations stratégiques : Jean-Luc DESPAX, Jacques FOURNIER, Dominique GUILLERM, Jean-Luc MAXENCE.
- Lectures, site Internet et relais vers les media : Irène GAYRAUD, Béatrice -/- , Bernard -/-.

A suivre... 

Ce texte est une version provisoire. N'hésitez pas à réagir, soit ci-dessous, soit si vous utilisez Facebook, sur la page TOUCHE PAS A MES POETES :  http://www.facebook.com/pages/Touche-pas-à-mes-Poètes/546680808681856?ref=hl
Enregistrer un commentaire