Ce blog est le petit frère de

Ce blog est le petit frère de notre site internet

vendredi 3 juillet 2015

O+O de Paris 2015 revient à la Butte-aux-cailles

Revoici le "Festival pluri-artistique et humain de la Butte-aux-cailles" (Paris 13e) avec encore plus d'artistes et d'arts.

Pour sa 5e édition, début septembre, accueillera comme d'habitude poésie, sculpture, arts de la rue, conte, peinture sonore, musique, joie de vivre, etc. 



 A quoi peut (doit) servir un festival ? 

La réponse, comme d'habitude est largement dans la question ou plus exactement dans la façon de la poser car les questions, elles, sont toujours les mêmes. Depuis que l'homme peut (essayer de) penser, il tourne autour des mêmes rêves, désirs, problèmes et poils à gratter. 

Alors ce festival, il veut quoi ? 
Juste ça : 

Améliorer un moment la vie des gens.
Faire plaisir aux enfants et aux grands 
Ce genre de petites choses gratuites 
Ces choses immenses qui n'ont pas de prix
Et qui font reculer la bêtise, l'ignorance, les oeillères,
la pensée automatique, les armes de main et de bouche,
le coeur noir, l'avidité et l’égoïsme. 


Le thème de cette année ? 


Le voici : BRUIT DE PIERRE. 

Parmi la bonne quarantaine d'artistes présents cette année chacun fera de cette proposition ce qu'il voudra : du bruit ou du silence, une inspiration ou un prétexte, une aspiration ou un regret...  

L'important est que ce thème déclenche en chaque artiste le désir et la création afin de tisser un lien fugace et joyeux avec des promeneurs avides de beauté, d’étonnement et de ce pas-de-côté qu'ils viennent chercher ici. 

A part ça, on cherche en ce moment des bénévoles. Du genre sympa mais efficace. Si vous avez des idées, faites le savoir à ceux qui organisent cette édition : Isabelle Camarrieu, Dominique Guillerm, Patience Tison et, cette année, Svante Svahnström.

Le rôle de la presse


Nous tenons à remercier le journal en ligne SORTIR A PARIS pour son article du 27 juin 2015. Et voici précisément pourquoi : 


Cet article nous a fait chaud au cœur, non pas parce qu'il dit du bien de notre action mais parce qu'il ne se contente pas de reproduire une information envoyée comme une bouteille à la mer des media. 

Ce n'est pas une reprise servile d'un communiqué de presse mais une vraie prise de position journalistique, assumée par quelqu'un qui a fait son travail. 

La journaliste Maylis C. - que nous ne connaissons pas, qui n'est ni notre cousine ni celle d'un ami d'un ami - raconte qu'elle est passée l'an dernier au festival. Elle s'est fait un jugement et elle le rapporte. Point. 
Certes, c'est le B-A BA qu'on apprend dans les écoles de journalisme mais la pression est telle aujourd'hui dans la presse que les jeunes qui y arrivent ont un mal fou ensuite à mettre en pratique ce minimum de déontologie.

Comme l'ensemble du monde dans lequel on nous fait vivre, les media sont des entreprises capitalistes classiques où le temps de travail de chaque action est mesuré et, comme on dit, optimisé.

Bien sûr nous avons vaguement voulu ou accepté ce monde-là mais c'est contre ce "optimisé" et tout ce qu'il véhicule que notre festival existe. 

Maintenant, chers amis artistes et festivaliers, si vous connaissez des journalistes ou blogueurs qui pourraient vouloir relayer, honnêtement ce qu'est ce festival et surtout pourquoi il se fait, quasiment sans moyens depuis 5 ans, n'hésitez pas à nous le dire. C'est le moment...

Informations pratiques
Métros : Corvisart / Place d'Italie
Les samedi 5 et dimanche 6 septembre 2015
Toutes les activités sont gratuites
Programme complet disponible prochainement ici et sur Facebook : https://www.facebook.com/AuPlusHautdeParis2015

AxoDom

Et tous les liens pour aller plus loin : ici.
Enregistrer un commentaire