Ce blog est le petit frère de

Ce blog est le petit frère de notre site internet

jeudi 31 janvier 2013

Union des poètes & Cie, scène 2



Une bonne cinquantaine de personnes s'étaient retrouvées dans un café de Port-Royal le 5 décembre dernier pour saluer la naissance de l'Union des Poètes & Cie.

Cette première réunion de l'association créée par Paul de BRANCION, Brigitte GYR et Mathias LAIR visait à faire un état des lieux de la poésie contemporaine. Tous les participants s'étaient alors accordés à constater qu'il était préoccupant. Pour le moins...


Jacques FOURNIER, Marc DELOUZE, Jean-Luc MAXENCE, Bernard FOURNIER... parmi d'autres avaient rappelé les soubresauts de l'annus horibilis que fut 2012, dépeinte en détails ici : http://www.facebook.com/notes/touche-pas-à-mes-poètes/lunion-des-poètes-cie-sur-les-fons-baptismaux/573346116015325

D'autres ajoutèrent quelques touches, dont voici un forcément partiel verbatim : 
- Françoise SIRI : "Les libraires n'y croient pas, à la poésie ! "
- Jacques FOURNIER : "Pas tous les libraires. Le vrai problème est celui de l'information du public."
- Yves JOUAN : "Quand c'est bien organisé ça marche. Voir les Poétiques de Saumur."
- Paul de BRANCION : "Il ne faut pas avoir peur d'inviter d'autres créateurs, des musiciens mais aussi des scientifiques."
- "Pas de sinistrose, dit Dominique DOUX. Mais quand même, beaucoup de m... est publiée."
- Pour Marianne AURICOSTE, "Il faut une analyse globale, y compris politique."

Martine ERHEL se demande "Quel âge ont les lecteurs de poésie ?" 
Pourtant dit quelqu'un "les ateliers de poésie marchent". Un autre : "Il faut donner de la qualité."
On entend dans le brouhaha, sans doute lancé par un éditeur : "publier donne une présomption de qualité ". 

Sylvestre CLANCIER demande ce que disent exactement les statuts de l'Union des Poètes & Cie. Paul de BRANCION en lit la substance (reprise ici : http://www.facebook.com/notes/touche-pas-à-mes-poètes/lunion-des-poètes-cie-sur-les-fons-baptismaux/573346116015325.) 

Philippe TANCELIN : "Il y a 650 revues en France, avec 20% de turnover (NDRL : taux de renouvellement, rotation). Côté diffusion, beaucoup de festivals existent. Il faut que la poésie aille où on ne l'attend pas. L'UdP pourrait être interlocuteur, force de proposition, mais cela implique une représentativité."

Mathias LAIR déclare que l'association devrait tenir "une réunion par mois"
Danièle FOURNIER évoque l'exemple du Québec avec des contrats d'auteur à 10% et mentionne l'Union des Ecrivaines et des Ecrivains Québécois) qui a une vraie puissance de négociation. 

Dominique GUILLERM regrette le manque de chiffres précis qui empêche de valider les analyses que chacun peut faire de sa porte ; reprend l'aspect politique sous l'angle concret de la part du budget de la Poésie dans la Culture et des problèmes indignes qui affectent le Printemps des Poètes ; évoque le sujet des poètes-lecteurs presque jamais payés ; mais se félicite que l'information sur la poésie passe de mieux en mieux grâce à Internet, aux réseaux sociaux et bien sûr à la nébuleuse Poezibao (site, Scoop-it, blog, etc). 

Jean-Luc MAXENCE ose la question qui fâche : " Le CNL aide qui ? Et combien de fois ? Ne pourrait-on avoir la liste ? " Bronca dans la salle à l'évocation du mot liste...

Roland NADAUS dit qu'il faut "faire du bruit vers les Politiques et les media". Bref, il s'agit maintenant d'agir et c'est l'objet de cette seconde réunion. Le rendez-vous est fixé :
Jeudi 7 Février 2013 de 18h à 20h30 à la Salle des Expositions (1er étage) de
la Mairie du 2e arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris.

A L'ORDRE DU JOUR :
1.   Bref bilan de la réunion du 5 décembre
2.   Actions vis-à-vis de la presse et des médias
3.   Action vis-à-vis des libraires amis des poètes
4.   Badge « Union des poètes & Cie »
5.   Projet de grande manifestation qui retiendrait l’attention du public et des médias
6.   Questions diverses

Si vous utilisez Facebook, cet article est aussi reproduit sur la page http://www.facebook.com/pages/Touche-pas-à-mes-Poètes/546680808681856?ref=hl

Tous les détails et contacts de l'association sont sur le document ci-dessous :


Enregistrer un commentaire