Ce blog est le petit frère de

Ce blog est le petit frère de notre site internet

mercredi 26 septembre 2012

6 poètes ont pris la Butte


On dit que la poésie s’enferme dans sa tour d’ivoire abolie, qu’elle ne va pas vers les "vrais" gens, qu’elle cultive son nombril à l’ombre, on dit bien des choses... Et pourtant. 

"La poésie, c'est..." installation de Gaëtan Sortet.
Pourtant, de plus en plus de poètes prennent la rue pour leur maquis, sortent dire bonjour, s’exposent aux sourires incrédules qui disent : « Vous êtes poète ?!? Non ! Mais qu'est-ce que vous faites, à côté ? »

A côté, on fait comme tout le monde mais là, en ce beau samedi de septembre, une demi-douzaine de poètes avec autant de sculpteurs et des amis clowns, acteurs, musiciens… ont pris d’un pacifique assaut quelques rues du 13e arrondissement de Paris à l'occasion du 2e festival de rue de la Butte aux Cailles. 

L'affiche de l'édition 2012

Le Programme 2012

Dans ce quartier de la Butte aux cailles qui jouit d'une place Verlaine à un jet de pierre de la place de la Commune une trentaine d’artistes ont surpris les promeneurs avec des propositions diverses et légères. En retour, ils ont recueilli autant de sourires que le généreux soleil de ce samedi a bien voulu faire tomber de rayons sur la ville.

Intervention de poètes sur la ville

La ville, ça peut être ça (photo 1) ou ça (ph.2). Le delta est dans la main des poètes, au sens large (tous) et au sens propre (auteurs de poèmes). 

1 - La place Verlaine et son square grillagé, 
avant l'arrivée de la poésie...

2 - La même place Verlaine après : écrire à l'eau 
par terre, écouter un clown à voix de stentor 
dire un poème de Christophe Sigognault... 
alors que, de l'autre côté de la rue, Mario Urbanet débat avec le public. 



3 - Gaëtan Sortet lit aux passants l'une de ses "55 définitions de la poésie" 
à paraître bientôt dans la revue « Traversées ». 









4 - Isabelle Camarrieu dévoile aux curieux
comment écrire debout à ses pieds
d'éphémères poèmes qu'emporte le vent.

5 - Pendant qu'AxoDom fait voyager la curiosité des passants à partir d'un poème explosé dont les morceaux ont été rassemblés sur la grille du square jusqu'à ce même poème (La Mère en morceaux) recollé et habillant un arbre (ci-dessous). 
6 - Plus de détails ici

"Comme tout art, écrit Isabelle Camarrieu, poète, cantatrice et fondatrice du festival 
avec les sculpteurs Camille Bornet et Nasha Mercier, la poésie et la sculpture sont des ouvroirs de perception, de regards, de sensations, de réminiscences mais aussi des élaborations, des combinatoires…". 
Festival O + O de Paris = O Plus O de Paris 2012 = O+O de Paris 
Dominique Guillerm

NB  : La 3e édition du festival aura lieu le 8 septembre 2013. 

Enregistrer un commentaire